Cet article de blog marque le lancement du LexTech Institute de l’Université de Neuchâtel. Au lieu de vous informer des dernières nouvelles sur le droit et la technologie ou de vous proposer une analyse transversale sur des sujets aussi variés que l’intelligence artificielle, la blockchain, la résolution des litiges en ligne ou la personnalité dans le monde numérique – ce que nous ferons régulièrement dans ce blog – ce premier article est consacré à la présentation du LexTech Institute, afin d’exposer la vision de ses fondateurs et d’offrir un bref aperçu des objectifs visés lors de sa création.

Un institut, plusieurs laboratoires de recherche

Le LexTech Institute est un centre de recherche destiné à fournir aux chercheurs de l’Université de Neuchâtel et ses partenaires un environnement propice à la compréhension et l’étude des défis ainsi que des enjeux liés au développement des technologies numériques. Au moment de sa fondation, le LexTech Institute comprend trois laboratoires avec chacun un domaine de recherche spécifique. Le Cryptoeconomic Systems Lab est consacré aux systèmes numériques décentralisés utilisant des protocoles cryptographiques et des mécanismes d’attribution d’avantages économiques (p.ex. la blockchain) et aux interactions entre les acteurs de ces systèmes. Le Digital Justice Lab traite de la justice numérique au sens large, à savoir l’accès à la justice des acteurs de l’espace numérique, d’une part, et la numérisation de la justice, d’autre part. Le Digitalized Persons Lab analyse les droits des individus touchés par l’espace numérique et l’évolution de la personnalité dans cet environnement. Les chercheurs des différents laboratoires travailleront en étroite collaboration afin de mettre en valeur la transversalité des thématiques. D’autres laboratoires pourront venir s’ajouter aux trois Labs de base afin d’étendre la recherche à d’autres domaines où l’évolution technologique joue un rôle clé.

Lier le droit à la technologie

L’objectif poursuivi par le LexTech Institute est de fédérer des chercheurs – principalement mais pas uniquement en droit et en informatique – s’intéressant aux technologies numériques. L’analyse de thématiques juridiques liées à l’innovation suppose de pouvoir comprendre les éléments essentiels de la technologie sous-jacente. C’est pour cette raison que le LexTech Institute a notamment comme vocation de sensibiliser les juristes aux particularités de l’environnement technologique. Cette compétence est nécessaire pour développer des règles de droit qui puissent être effectivement appliquées compte tenu des contraintes techniques. La compréhension de la logique juridique par les informaticiens est également un objectif central du LexTech Institute. Il est en effet essentiel de pouvoir développer une technologie qui s’inscrive dans le cadre défini par les règles de droit, et réciproquement de pouvoir mettre en place un cadre juridique prenant en compte les particularités du monde numérique avec son modèle dématérialisé qui transgresse les frontières physiques. Le droit et l’informatique sont en constante interaction dans le domaine du numérique et la nécessité de créer un pont entre ces disciplines est l’un des vecteurs qui a mené à la création du LexTech Institute.

Une communauté interdisciplinaire et internationale

Les fondateurs du LexTech Institute entendent non seulement développer une recherche consacrée aux aspects juridico-technologiques, mais également étendre l’analyse des problématiques englobant la transformation numérique aux domaines des sciences économiques et des sciences sociales afin d’encourager une approche interdisciplinaire. L’objectif est d’offrir une plateforme d’échanges entre chercheurs issus de domaines différents, leur donnant l’opportunité unique d’acquérir un langage commun indispensable au développement de solutions concrètes en réponse aux questions induites par la numérisation de la société.

Face aux enjeux qui dépassent les frontières nationales, le raisonnement scientifique doit adopter une vision mondiale. Dans cette perspective, le LexTech Institute est destiné à développer des coopérations internationales avec d’autres institutions académiques afin de constituer un réseau connectant les chercheurs suisses et étrangers.

Le LexTech Institute est néanmoins ancré dans l’écosystème local qui est caractérisé par un nombre important d’acteurs de l’innovation et, notamment d’entreprises et de start-ups actives dans le développement d’activités numériques liées notamment à la blockchain, les cryptomonnaies et les cryptofinancements. Une des missions de ce centre est de créer des synergies entre le monde académique et les entrepreneurs du numérique en accueillant des experts motivés par ses aspirations.

Investir dans la formation

La vocation du LexTech Institute n’est pas limitée à la recherche, mais s’étend également à la formation. Les résultats de la recherche effectuée dans le cadre du LexTech Institute serviront à définir un cadre théorique et pratique pour l’éducation. Ce centre permettra ainsi de promouvoir la compréhension des rapports entre les différents domaines scientifiques et les technologies numériques, non seulement au moyen d’enseignements dispensés aux niveaux du Bachelor ou du Master, mais également dans le cadre de programmes de formation continue certifiante ou non certifiante.

Restez informés !

De nombreux événements en lien avec le droit et les technologies numériques seront proposés sous l’égide du LexTech Institute. Une conférence sur la thématique des Decentralized Autonomous Organizations (DAOs) proposant un panel d’experts internationaux en matière de blockchain est d’ores et déjà planifiée. Le LexTech Institute publiera également les premiers titres de sa collection dans les mois à venir.

Soyez attentifs à notre blog : des articles de blog viendront régulièrement animer cet espace. Ce forum de discussion contribuera à la création d’une communauté passionnée de nouvelles technologies et attentive aux enjeux sociétaux engendrés par la transformation numérique.

Si vous avez des questions ou souhaitez contribuer à notre série d’articles de blog, écrivez-nous à lextech.institute@unine.ch. Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux où nous vous tiendrons informés sur nos activités.

Florence Guillaume et Pascal Felber, fondateurs du LexTech Institute

Cryptoeconomic Systems LabDigital Justice LabDigitalized Persons Lab

Auteur(s) de cette contribution :

Page Web | Autres publications

Professor of Private International Law at the University of Neuchâtel | Research focus on legal issues of digitalization (blockchain, platforms, AI, digital integrity) | Founder of the LexTech Institute

Page Web | Autres publications

Professor at the University of Neuchâtel | Head of the research group on Complex Systems in the Computer Science department, which focuses on dependable, concurrent, and distributed computing | Founder of the LexTech Institute