Le 14 février 2017 était inauguré le portail web du Glossaire des patois de la Suisse romande (GPSR). À cette occasion, quelque 7000 pages du dictionnaire (publié par fascicules depuis 1924) étaient rendues disponibles online sous la forme de pdf-images, assorties de filtres de recherche. Le 12 septembre 2018, après un processus complexe de rétrodigitalisation, ces mêmes pages étaient proposées sous la forme de fichiers-texte offrant aux internautes toute la précision et l’efficacité des recherches plein-texte.

Le propos d’aujourd’hui consiste à dévoiler en avant-première un développement important du portail web: la publication online d’une grande galerie d’images. En effet, entre 1943 et 1947, l’ethnologue Wilhelm Egloff et le peintre Paul Bœsch ont effectué, pour le compte du GPSR, une grande enquête sur la vie agricole et artisanale en Suisse romande, qui a permis de constituer une collection de 553 photographies et de 1810 dessins. Une petite partie de ces images a servi à illustrer les volumes imprimés du GPSR, les autres sont restées inédites, à l’exception de l’esquisse du métier à tisser de Vaulruz, qui a servi de base à l’illustration du timbre de 5 centimes du 1er août 1945 !

Sur le modèle des moteurs de recherche les plus appréciés du web, le fonds iconographique du GPSR sera visible dans une galerie, offrant une consultation et une navigation aisées. Sous les yeux de l’internaute vont alors défiler des vues de la Suisse romande des années quarante, faisant revivre un monde aujourd’hui en grande partie disparu, situé à un moment charnière, où l’héritage du passé pouvait encore bien être inventorié, avant que ne se produisent les grands bouleversements de l’après-guerre.

La galerie d’images ne sera pas seulement une machine à remonter le temps, mais aussi un moteur de recherche très performant. Imaginons par exemple qu’il s’agisse de trouver le nom patois d’un objet ancien trouvé dans la remise d’une ferme et de comprendre son fonctionnement. Cet objet pourra être comparé à ceux de la galerie. Pour faciliter la recherche, on pourra effectuer des tris, par exemple se limiter à une région ou à un domaine d’activité (cuisine, moisson, vendange, etc.). Une fois la correspondance établie avec une image de la galerie, on pourra découvrir, grâce à des liens qui mènent aux articles du GPSR, comment l’objet s’appelle et à quoi il sert. Ci-dessous quelques objets curieux de Romandie, tels qu’ils figureront dans le portail du GPSR. En attendant le lancement officiel de la galerie d’images (prévu cette automne), nous laissons à chacun le soin de deviner à quoi ils peuvent bien être utiles :

Réponses: 1) dyèl, outil du charpentier servant à arracher les planches d’un plancher; 2) détrai, étau pour aiguiser les scies; 3) gréjèl, sorte de crécelle pour appeler les fidèles au service divin; en effet, dans une partie du canton du Jura, du jeudi au samedi saint, les crécelles remplaçaient les cloches, réputées parties pour Rome.

Auteur(s) de cette contribution :

Autres publications

Alexandre Huber works as an editor of the Glossaire des patois de la Suisse romande (GPSR-UniNE). He has been involved in many projects in the field of the digital humanities. He is currently working on the development of the GPSR new web portal.